thematic
 ACCUEIL
 LISTE DE DIFFUSION
 MENTIONS LEGALES
 ARCHIVES / N°
Reseaux74
 PRÉSENTATION
 Réseaux74

 La publication "technique/spécialisée" du CITIC 74 (Centre de l’Informatique et des TIC de Haute-Savoie).

 RÉSEAUX74

 Réseaux74
Éditorial


 Éducation Réseau 74
Une expérience pilote en Haute-Savoie !


 Nets d’Or
La Haute-Savoie à l’honneur !


 Serveur
Un serveur dédié à la communication !


 CRI74
Les trois missions du CRI


 CRI74
La formation : une étape vraiment indispensable


 CRI74
Les chiffres extraits du bilan 98


 Université d’été Lém@n99
Intelligence Economique et Technologies de l’Information


TÉLÉCHARGEABLE
(Format PDF - 196.2 ko)


RÉSEAUX74 > 1999 > N°1 Juin 1999 >

Serveur
Un serveur dédié à la communication !

Communiquer c’est rendre commun, transmettre ou faire connaître, explique le dictionnaire.
Dans ces définitions, sont contenues en germe, les grands modes opératoires qui sont pratiques aujourd’hui dans le domaine de l’échange des données numérisées.

Rendre une information commune à plusieurs personnes, c’est leur donner la possibilité d’y accéder ; l’information est stockée sous forme de documents ("pages") reliés entre eux par une logique, disponible pour tous et accessible de tout point de la planète ; c’est le web. Dans ce mode de communication, l’information réside en un endroit accessible par tous, et, pour y accéder, chacun doit faire une démarche volontaire vers cette information.

Ce mode de communication ressemble à l’organisation d’un office du tourisme, qui détient de multiples informations, le plus souvent classées, disponibles pour tous les visiteurs qui font la démarche de venir se renseigner.
L’autre grand mode de communication est le courrier électronique, l’équivalent des services de la poste. Dans ce mode, le destinataire de l’information tient au contraire un rôle passif, attendant que le "courrier" soit déposé dans sa boîte postale.
In fine, le destinataire doit quand même avoir la démarche de relever sa boîte postale, mais il accède ainsi à un domaine privatif, à l’inverse d’une visite à un serveur web.
A travers ces deux exemples d’échange d’information numérique, on se rend compte que nous avons reproduit sur les réseaux électroniques le mode d’organisation social qui existait déjà avant l’avènement de ces technologies.
En poussant cette logique encore un peu plus loin, on peut assez vite se rendre compte qu’il va être utile, sinon indispensable, de se doter d’une dizaine de "services d’information" comme le service de l’annuaire, des envois de messagerie groupés, etc. Toujours dans le cadre de cette logique, on trouve, généralement à l’échelle d’une commune (voire d’un quartier), l’ensemble des services de communication que sont la poste, l’office du tourisme, etc. Dans le cas contraire, et, c’est l’exemple des petites communes, les citoyens sont obligés d’effectuer des déplacements plus longs, et donc plus coûteux, pour accéder à de tels services, gérés par des organisations sociales qui en ont les capacités (commune plus importante).
Enfin, nul ne viendra contester le besoin incontournable que nous avons de communiquer, qu’il soit économique, social ou culturel. Qui n’a pas, en effet emprunté une route ou un chemin, reçu ou déposé une lettre, téléphoné ?

C’est la raison qui a poussé le CRI de la Haute Savoie à mettre une grande priorité sur le programme de travail concernant la mise au point d’un serveur de communication. Il est donc utile de comprendre que les moyens numériques de communication représentent une étape importante dans l’organisation sociale des communications entre les hommes, dont les principales qualités reposent sur les faibles coûts et la grande mobilité des échanges.

Mais, dans le même esprit que le nécessaire apprentissage de la conduite automobile (grand moyen de communication s’il en est), il faut se convaincre de l’aussi impérieuse nécessite d’un apprentissage de la navigation sur les routes électroniques de l’information. Un serveur de communication (ordinateur configuré avec un certain nombre de logiciels fonctionnellement orientés vers la communication, chacun d’entre eux assurant une tâche spécifique de communication), trouve donc naturellement sa justification à fonctionner dans une organisation ou une entreprise. Il procure à l’utilisateur une grande facilité d’accès aux outils de communication tout en réduisant les coûts ; il offre différents modes de communication, correspondant à autant de besoins ; son utilité est indépendante du métier pratiqué.

Le choix du CRI s’est porté sur des logiciels de communication libres, qui permettent plus de sécurité, d’économies, de pérennité et d’évolutitivité. Ce serveur de communication s’intègre dans une organisation qui, d’une part libère l’établissement (propriétaire du serveur) de sa gestion technique, d’autre part, offre une totale maîtrise éditoriale à l’établissement avec des outils de gestion éditoriale ergonomiques.

Jean Claude FERNANDEZ,
Centre de Ressources Informatiques de Haute-Savoie.

 ACTUALITÉ
 SITES RÉFÉRENCÉS
 AFUL

 Association Francophone des Utilisateurs de Linux et des Logiciels Libres...

 SMSI

 Faire entendre la voix des acteurs territoriaux de la société de l’information...

 Point-Libre

 Espace public numérique, ayant vocation à être un centre de ressources sur les logiciels libres à destination du grand public, des administrations et des professionnels...

Copyright © 2005 Centre de Ressources Informatiques de Haute-Savoie - webmaster@thematic74.fr
Site web entièrement basé sur SPIP, logiciel libre de gestion de contenu collaborative.