thematic
 ACCUEIL
 LISTE DE DIFFUSION
 MENTIONS LEGALES
 ARCHIVES / N°
CRI Pratique
 PRÉSENTATION
 CRI Pratique

 La publication "pratique/généraliste" du CITIC 74.

 CRI PRATIQUE

 La Netiquette : les règles à respecter
Éditorial


 La Netiquette : les règles à respecter
L’adresse e-mail


 La Netiquette : les règles à respecter
Les listes de diffusion


 La Netiquette : les règles à respecter
Le B.A BA de la Netiquette


TÉLÉCHARGEABLE
(Format PDF - 532.1 ko)


CRI PRATIQUE > 2004 > N°10 Avril 2004 >

Vous ne savez pas comment engager la conversation sur une liste de diffusion déjà active ou comment conclure un e-mail ?

Au-delà de leur fonctionnement technique, les nouveaux outils de communication électroniques possèdent en effet des caractéristiques d’utilisation particulières correspondant à la culture née avec Internet. Si l’outil s’est démocratisé, la culture n’est quant à elle pas toujours connue et maîtrisée. Et, isolés derrière nos écrans, avec ce sentiment de liberté conféré par l’outil, nous avons souvent tendance à croire qu’aucune règle ne peut interdire quoique ce soit. Pourtant, il existe un code de bonne conduite, la Netiquette, qui nous rappelle que nous n’avons pas que des droits mais aussi des devoirs, que ce soit dans le cadre professionnel ou personnel.

Il existe plusieurs versions de la Netiquette ; ce CRI Pratique d’avril vous propose un résumé qui vous fera accéder au statut d’internaute accompli !

CRI PRATIQUE > 2004 > N°10 Avril 2004 >


-  L’importance de l’en-tête :
Le sujet doit refléter le contenu de votre message. Les spams et les virus envahissent nos boîtes aux lettres, et c’est souvent grâce au texte figurant dans le sujet que l’on peut faire le tri. Un sujet trop vague risque d’être rejeté. (pour les virus voir le CRI Pratique n°2 ; pour les spams voir le CRI Pratique n°4)

-  Pour débuter un mail :
Un simple "bonjour" est souvent suffisant, mais il peut être remplacé par un "Madame, Monsieur" selon l’importance de votre interlocuteur.

-  Pour conclure un mail :
La tradition épistolaire française nous a habitués à des formules de politesse longues et compliquées. Les courriers électroniques échappent à cette règle : un simple "cordialement" suffit dans la plupart des cas.

-  La signature :
En se plaçant à la fin du message, elle joue le rôle bien utile de carte de visite en rappelant vos coordonnées à vos correspondants. La plupart des outils de messagerie proposent de l’inclure automatiquement. Vous pouvez créer plusieurs versions selon la nature des informations que vous souhaitez donner. En général figurent votre nom, votre adresse postale, votre fonction et votre numéro de téléphone. Si vous êtes libre de mettre ce que vous souhaitez, veillez cependant à ne pas trop la surcharger (la Netiquette conseille 4 lignes de 72 colonnes maximum).

QUAND LA TYPOGRAPHIE REMPLACE LES INTONATIONS

-  Les smileys (parfois traduits par "sourillard" ou "emoticon") :
Ils pallient l’absence d’intonation de votre message. ;-) pour je plaisante, :-) pour je souris, :-( pour je suis triste, etc. De nombreuses possibilités existent, mais attention ! Les smileys ne suffiront pas toujours à contenter vos interlocuteurs ou à leur faire oublier des remarques trop acerbes !

-  Certains symboles mettront en valeur votre texte :
Les _tirets bas_ sont utilisés pour souligner, les * astérisques * pour accentuer.

-  Mettre en capitales un mot est l’équivalent de CRIER !
Cette action est considérée comme très virulente et agressive, et pourrait être très mal acceptée de la part de vos interlocuteurs.

-  Les abréviations :
Certains acronymes permettent d’abréger des message : "ama" pour "à mon avis" ou "amha" pour "à mon humble avis" / "FYI" pour "for your information" (souvent utilisé pour accompagner un message transmis), etc. Mais n’en abusez pas, tout le monde ne les connaît pas !

-  Attention à la taille des fichiers que vous envoyez :
Tous vos interlocuteurs n’ont pas forcément de connexion haut débit, et le rapatriement d’un fichier lourd leur coûtera cher ! Sachez qu’un fichier joint dans un mail prend 40% en taille supplémentaire dans le mail : un fichier d’un 1 Mo fait ainsi 1,4 Mo dans le mail (une fois détaché, le fichier retrouve sa taille normale). N’oubliez pas que le CRI propose de rapatrier les fichiers à votre place, ou encore de créer des répertoires temporaires, sur lesquels vous pouvez déposer de gros fichiers. Vous n’avez plus qu’à envoyer l’URL à votre correspondant, qui a 10 jours pour les récupérer. Ces solutions simples permettront à vos interlocuteurs d’économiser leur connexion.
http://www.cri74.org/activity/services/

-  Il est impossible de rattraper un mail dès lors que vous avez cliqué sur la touche "envoyer" !
Alors vérifiez bien le contenu avant, et soignez votre orthographe.

-  Lorsque vous utilisez votre messagerie professionnelle, renseignez-vous sur vos droits auprès de votre employeur :
Les lois sur la propriété du courrier électronique peuvent différer.

-  Restez professionnel et prudent quand vous parlez des autres :
Il est très simple de retransmettre un courrier électronique.

-  La sécurité sur Internet n’est jamais garantie :
L’envoi d’un mail peut être comparable à l’envoi d’une carte postale, à moins d’utiliser un logiciel de cryptage.

-  Évitez d’utiliser des réponses automatiques :
Même si cette fonction est pratique lorsque vous êtes en congé par exemple, sachez que si vous êtes abonné à une liste de diffusion, tous les interlocuteurs recevront ce message dès qu’un e-mail sera posté sur cette liste, ce qui peut devenir rapidement désagréable si la liste est très active !

 DOCUMENT JOINT : CRI Pratique N°2 Mai 2003 (PDF - 346.1 ko)
Les Virus...
 DOCUMENT JOINT : CRI Pratique N°4 Octobre 2003 (PDF - 440.7 ko)
Halte aux Spams !

CRI PRATIQUE > 2004 > N°10 Avril 2004 >

Les règles concernant les e-mail restent valables pour les listes de diffusion. Mais d’autres viennent compléter


-  Chaque liste définit généralement une Netiquette "locale" :
Commencez par la consulter, elle vous fournira de précieuses informations sur le comportement à adopter.

-  Lisez attentivement tous les messages qui ont déjà été postés, et plus particulièrement la FAQ (Foire aux Questions) si elle existe :
La question que vous vous posez a très certainement déjà été traitée, et vous éviterez aux autres personnes de se répéter.

-  Veillez à ce que vos questions et commentaires soient bien dans le sujet du groupe :
Au fur et à mesure des discussions, les sujets évoluent et le titre n’a souvent plus grand chose à voir avec le contenu. Dans ce cas n’hésitez pas à modifier le sujet de votre réponse, en plaçant si possible l’ancien titre [entre crochets] à la suite de votre nouveau titre.

-  N’oubliez pas que les autres membres peuvent appartenir à des cultures différentes, et pourraient ne pas comprendre certaines de vos remarques :
Ne les blessez pas inutilement !

-  Quand vous vous absentez plus d’une semaine, supprimez ou suspendez tous vos abonnements.
Dans tous les cas n’utilisez pas la fonction "réponse automatique".

-  Ne laissez pas les logiciels habituels de courrier citer automatiquement la totalité du message auquel vous répondez.
Personne n’aime lire pour la 3ème ou la 4ème fois un long message cité suivi par une ligne de réponse.

-  Les "flammes" sont ce qu’on appelle des échanges colériques et non réfléchis.
Il est toujours plus prudent de ne pas répondre immédiatement, et de ne pas le faire sur la liste mais en répondant directement à son auteur. N’oubliez pas qu’une liste est "publique" et censée être un lieu d’échanges constructifs. Si vous avez un désaccord avec quelqu’un d’une liste ou d’un groupe, passez alors au courrier électronique pour vos échanges. Si le débat peut intéresser le groupe, vous pourrez le résumer plus tard pour lui.

-  Un message écrit sur une liste de diffusion peut être lu par le monde entier.
Les écrits restent, alors prenez le temps de rédiger votre message, restez prudent (c’est peut-être votre patron, votre beau-frère ou votre voisin qui lira votre message !).

-  Soyez bref :
Plus votre message sera long, et moins il sera lu ! La messagerie est un moyen pratique parce que rapide. Il n’est guère toléré des messages-fleuves, sauf si vous prévenez immédiatement vos interlocuteurs que le message est long et que vous le justifiez. Mais dans tous les cas, un message bref aura toujours un meilleur impact : évitez d’être hors sujet, ne parlez pas pour ne rien dire, et ne postez pas de message uniquement pour corriger des fautes de frappe ou d’orthographe. Plus que tout autre ce comportement vous étiquetterait "débutant immature" !

-  Vérifiez toujours l’adresse pour être sûr que votre réponse ira bien au destinataire prévu, personne ou groupe :
Cela peut être gênant si les destinataires répondent par un message personnel diffusé au groupe. Si vous vous apercevez qu’un message privé a été envoyé à une liste ou à un groupe, envoyez un message d’excuse.

-  Quand vous adhérez à un groupe, conservez le message d’enregistrement comme référence pour pouvoir suspendre ou résilier l’abonnement.

-  Donnez toutes les citations, références et sources et respectez les accords de Copyright.
Il est très grossier de retransmettre un message personnel à une liste de diffusion ou à un groupe de news sans la permission de l’auteur du message.

-  N’envoyez jamais de chaîne par le courrier électronique !
Elles encombrent le réseau inutilement (faites la calcul : vous envoyez le mail à 10 personnes, qui le renvoient chacune à 10 personnes, etc.) puisqu’il s’agit de canulars (ou hoaxs) : même si l’intention vous semble louable, ne perdez pas votre esprit critique !

-  N’oubliez pas que les gens à qui vous écrivez peuvent être n’importe où sur le globe.
Si vous envoyez un message nécessitant une réponse immédiate, la personne qui le reçoit pourrait bien être en train de dormir quand il arrive. Donnez-lui le temps de se réveiller, d’aller au travail et de se connecter avant de considérer que le courrier n’est pas arrivé ou qu’elle ne s’en préoccupe pas.

CRI PRATIQUE > 2004 > N°10 Avril 2004 >

La netiquette a été définie par l’IETF (Internet Engineering Task Force), organisme qui publie des spécifications concernant les protocoles utilisés par Internet sous forme de RFC (Request For Comments).

Voici les principaux préceptes de la RFC 1855 concernant la Netiquette :

-  N’oubliez jamais que la personne de l’autre côté est un être humain.
-  Ne blâmez pas les administrateurs système pour leur politique envers les utilisateurs.
-  Ne présumez jamais qu’une personne parle au nom de son organisation.
-  Faites attention à ce que vous dites des autres.
-  Soyez bref.
-  Vos articles sont votre reflet - soyez-en fier.
-  Utilisez des titres descriptifs.
-  Pensez à ceux qui vont vous lire.
-  Prenez garde à l’humour et au sarcasme.
-  Ne postez un message qu’une seule fois.
-  Faites un résumé des réponses qu’on vous envoie.
-  Prenez garde aux copyrights et aux licences.
-  Citez les références appropriées.
-  Quand vous résumez, faites un résumé !
-  Corriger l’orthographe des autres est néfaste.
-  N’exagérez pas les signatures.
-  Limitez la longueur de vos lignes.

Une lecture complète de la RFC 1855 fera de vous un internaute accompli et apprécié !

Le document d’origine figure à l’URL :
http://www.ietf.org/rfc/rfc1855.txt

Vous trouverez une traduction française à cette URL :
http://www.sri.ucl.ac.be/SRI/frfc/rfc1855.fr.html

 ACTUALITÉ
 SITES RÉFÉRENCÉS
 Libération

 Fil RSS de Libération

 Dmaths

 Créé par un enseignant, est un complément pour OpenOffice.org destiné à tous ceux, et en particulier les professeurs de mathématiques, qui utilisent régulièrement l’éditeur d’équation...

 Firewall-net

 Firewall-Net est le guide de l’installation et de la configuration d’un firewall personnel

Copyright © 2005 Centre de Ressources Informatiques de Haute-Savoie - webmaster@thematic74.fr
Site web entièrement basé sur SPIP, logiciel libre de gestion de contenu collaborative.